Plantes

Découvrez les bienfaits insoupçonnés du bigaradier (Citrus aurantium)

Par Hervé , le juillet 27, 2021 , mis à jour le avril 21, 2023 - 5 minutes de lecture
Bigaradiera (Citrus aurantium)

Quels sont les bienfaits de l’orange amère ?

Lorsqu’elle est prise par voie orale ou inhalée, l’huile essentielle d’orange amère semble avoir un effet protecteur et augmente la production de mucus par la muqueuse gastrique. On dit aussi qu’il réduit l’anxiété.

Comment consommer une orange amère ?

Pour cette raison, sa chair n’est pas très juteuse et contient de nombreuses graines. Le moment idéal pour préparer les oranges amères est la haute saison, de décembre à février, où elles peuvent être utilisées pour faire des marmelades ou du vin en apéritif. En les faisant macérer avec du sucre, l’orange amère va libérer tous ses arômes tout en se ramollissant.

Comment manger des oranges amères ?

Son acidité ne fait pas de l’orange amère un fruit très agréable à manger cru. Pour tirer le meilleur parti de sa saveur, faites de la marmelade, de la confiture ou du sirop. Vous pouvez également en faire du vin d’orange pour l’apéritif. Enfin, l’écorce de l’orange amère peut être confite.

Où acheter de l’écorce d’orange amère ?

Chez Rue des Plantes nous vous proposons : écorces d’orange amère 100 g dans un sachet kraft.

À voir aussi :   Conseils pratiques pour cultiver et récolter des poireaux dans votre potager

Où pousse le bigaradier ?

Originaire d’Inde et de Chine, c’est un arbre subtropical qui aime un climat assez chaud. Aujourd’hui, l’oranger amer est cultivé en grande quantité dans le sud de la France et en Italie (Sicile).

Où peut-on trouver des oranges de Séville ?

Dans le Patio de los Naranjos de la cathédrale de Séville, un endroit auquel on accède par la Porte du Pardon, se trouvent une partie de la plus ancienne ville orange d’une centaine d’années.

Comment dit-on « orange » en algérien ?

En arabe, le mot pour orange est برتقال, qui est un mot d’origine non arabe.

Quel est le fruit du bigaradier ?

Bigaradier (Citrus aurantium) : signalements de reproduction. Agrumes peu connus, la bigaradière est facile à cultiver et peut résister à plusieurs gelées courtes. Également appelée orange de Séville ou orange amère, elle produit des bigarades, petits fruits comestibles mais amers (d’où son surnom).

Quel arbre produit une fleur orange ?

Petite leçon de botanique : le bigaradier La fleur d’oranger est la fleur blanche du bigaradier, dont est issue l’orange amère. Cet arbre, également connu sous le nom d’orange sauvage, est un cousin de l’orange douce et du citron, et pousse depuis des siècles dans les régions ensoleillées.

Quand cueillir les oranges amères ?

Les bigarades ont la taille d’une mandarine, leur chair amère ne donne pas beaucoup de jus. L’arbre est très abondant en fruits. Récoltez-les en décembre-janvier pour une consommation immédiate, ou laissez-les sur l’arbre (jusqu’à 6 mois) et récoltez-les au besoin.

Comment reconnaît-on un bigaradier ?

Plus petite que l’orange douce, la bigarade a une peau rugueuse avec une teinte jaune ou verte. C’est un fruit à la chair acide, très amère, peu juteuse et contenant un grand nombre de graines. La bigarade se reconnaît à ses feuilles ovales, brillantes et persistantes.

À voir aussi :   Genévrier commun (Juniperus communis) : propriétés, utilisation et culture

Quand planter un bigaradier ?

JANVIER FÉVRIER MARS
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DEC.

Quand supprimer le bigaradier ?

Propagation du bigaradier La meilleure méthode est le bouturage, qui peut se faire d’avril à septembre, ou le marcottage aérien entre avril et mai.

Quel est le nom d’une orange amère ?

L’orange amère, également connue sous le nom de bigarade ou d’orange de Séville, appartient à la famille des Rutacées, avec le citron, l’orange douce, la bergamote…

Le bigaradier, également appelé Citrus aurantium ou orange amère, est un fruit peu connu en comparaison avec ses cousins plus populaires tels que la mandarine ou le citron. Pourtant, il possède une grande richesse nutritionnelle et thérapeutique. En effet, son écorce contient des flavonoïdes aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui permettent notamment de réguler le taux de cholestérol dans le sang. De plus, sa pulpe est riche en vitamine C qui renforce les défenses immunitaires. La consommation régulière d’oranges amères peut donc contribuer à prévenir certaines maladies cardiovasculaires et renforcer l’organisme face aux infections saisonnières.

(Visited 64 times, 1 visits today)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.